Organiser l’accueil, vivre l’exil - Filmer la ville n°13

Vidéo les beaux jours, le laboratoire Sociétés, Acteurs, Gouvernement en Europe (SAGE) et le Laboratoire, Image, ville, Environnement (LIVE), Unités de recherches du CNRS et de l'Université de Strasbourg, dans le cadre de FILMER LA VILLE - 13e EDITION - Projections-rencontres en présence de réalisateurs, chercheurs, architectes et urbanistes avec le soutien et la participation du Service universitaire de l'action culturelle (SUAC), de l'Agence de développement et d'urbanisme de l'agglomération strasbourgeoise (ADEUS), de la Direction régionale des affaires culturelles Alsace présentent

Le 30 mars 2017
À 18h00
Amphi Cavaillès, Patio, Campus Esplanade, Strasbourg

Organiser l’accueil, vivre l’exil

En lien avec l’exposition Moving Beyond Borders et en partenariat avec le Jardin des sciences

BIENVENUE AU REFUGISTAN d’Anne Poiret, 2016, 52’, Quark

Anne Poiret raconte comment les camps de réfugiés sont devenus de véritables villes éparpillées à travers le monde.

Que faire des indésirables ? De ces fugitifs du monde contemporain qu’on appelle migrants ou réfugiés ? La solution la plus répandue, c’est de les parquer dans un lieu clos. Les réfugiés possèdent tous les mêmes caractéristiques orwéliennes (interdiction d’en sortir, interdiction de travailler et dépossession d’identité) : enregistrés, fichés, ils deviennent des apatrides dépendant des institutions humanitaires. Avec une acuité glaçante, la journaliste nous conduit de la Tanzanie à la Jordanie, en passant par le Kenya, dans cet univers parallèle qui finit par s’enraciner en marge du pays d’accueil.

En présence de la réalisatrice et de Laurent Muller, Maître de conférences en sociologie, (Laboratoire Dynamiques européennes, CNRS - Université de Strasbourg).