Parution ouvrage Marie-Hélène Chevrier

04 mars 2020

L’ouvrage Espaces sacrés, tourisme et sécularisation, tiré des travaux de thèse de Marie-Hélène Chevrier, ATER à la Faculté de Géographie et membre du LIVE, vient de paraître dans la collection « Géographie et cultures » des éditions de L’Harmattan.

 

Ce livre part d’un paradoxe contemporain qui traverse les sociétés dites occidentales : leur sécularisation de plus en plus forte, impliquant un effacement progressif de toute référence religieuse dans l’espace public, s’accompagne pourtant, depuis les années 1990, d’un regain de fréquentation des lieux de pèlerinage. Ceci concerne les sanctuaires les plus connus, à forte valeur historique et culturelle mais aussi les plus récents et confidentiels. Les pratiques des visiteurs y oscillent, au cours d’une même visite, entre pèlerinage et tourisme, remettant en cause les catégories jusqu’alors assez étanches de « pèlerin » et « touriste ». Ce mélange des pratiques et des publics invite à envisager la sécularisation comme produisant une majoration de la valeur sacrée et des espaces considérés comme investis de cette valeur. Il s’agit ici, à partir d’une étude comparative des pratiques spatiales dans plusieurs lieux de pèlerinage catholiques en France, en Bosnie-Herzégovine, en Espagne, en Irlande, en Italie, au Mexique et au Portugal, de questionner la catégorisation des pratiques pèlerines et touristiques et d’entrer dans l’étude de la valeur spatiale. Les pratiques permettent en effet d’accéder aux représentations de l’espace construites par les visiteurs, qui elles-mêmes trahissent les valeurs dont ces mêmes visiteurs investissent les lieux. Ici est en jeu, dans un contexte de sécularisation, l’évolution de l’inscription de la valeur sacrée dans l’espace, entre résistance et résilience.

 

Couverture Ouvrage MH Chevrier