Équipements


Scanner Laser Terrestre

Lidar terrestre OPTECH ILRIS-3D (LIVE/EOST)

Contacts sur l’équipement OPTECH ILRIS-3D et sa location : A. Puissant et J.P. Malet.

Description et utilisation

La "numérisation" de formes et d’objets 3D occupe à ce jour une place importante dans la Société, avec de nombreux champs d’applications scientifiques allant de l’environnement à la préservation du patrimoine culturel.

La caractérisation, le suivi et la compréhension du fonctionnement d’objets et de processus environnementaux (sol, rivière, végétation, paysage), géologiques (levé géologique, faille, glissement de terrain, suivi d’écoulement) et urbains (bâtiment, chaussée, rue) ou des aléas et risques qui peuvent leur être associés nécessitent aujourd’hui l’utilisation de données topographiques précises et à très haute résolution spatiale.

 La plupart des études sur ces objets utilisent des données topographiques issues de la digitalisation de cartes ou des MNTs construits à partir de capteurs aériens (photogrammétrie, LiDar aérien). L’intérêt d’un capteur terrestre réside ainsi dans la capacité d’acquérir une plus grande densité d’informations sur des objets plus ou moins verticaux ou inclinés ou dont l’accès proche est difficile ou contraignant.
L’intérêt est aussi d’obtenir une très grande quantité de mesures en un temps court (vitesse d’acquisition très grande) par rapport à des techniques d’acquisition conventionnelle (station totale, GPS) ou d’obtenir une mesure de grande précision par rapport à une reconstruction stéréo-photogrammétrique à partir d’images optiques.

Selon la taille et les caractéristiques de l’objet à numériser, différents équipements sont disponibles au sein des unités et équipes de recherche strasbourgeoises (en savoir plus Équipements). Ces équipements sont mis à disposition des communautés scientifiques ou peuvent servir à des prestataires externes à l’Université.

Radiomètre Luminancemètre

Le Radiomètre Luminancemètre CE 313 est un instrument portable et autonome équipé d’une tête optique pour la mesure de la luminance ou de la réflectance.

Sa tête optique est à deux collimateurs pour une mesure dans les gammes 350-1100 et 1100-1800 nm.

Elle est reliée à un coffret électronique étanche et autonome, avec une alimentation par batterie interne.

Caractéristiques optiques

  • Tête optique équipée d’un barillet porte filtres motorisé.
  • Capacité : 8 filtres
  • Champs d’ouverture : 10°
  • CE313-1 pour Bo-S1-S2-S3-TM1-TM3
  • Détecteur silicium de précision
  • Bandes 450-550-650-850 nm
  • CE313-2 pour Bo-S1-S2-S3-TM1-TM3 + moyen infrarouge B4
  • Détecteur silicium : 1
  • Photopile compensée :1
  • Bandes 450-550-650-850-1600 nm

Utilisation

Un coffret électronique fournissant :

  • Le déclenchement des séquences manuelles ou automatiques
  • L’acquisition et le stockage des données
  • Un cycle d’ acquisition programmable de 1mm à 1h
  • Un enregistrement sur cartouche mémoire :
    • capacité de 1000 séquences
    • sortie RS232 pour transfert sur PC

Exploitation des données

  • Stockage dans une mémoire interne
  • Transfert sur PC par liaison série.
  • Logiciel de lecture, archivage des données sous forme de fichier texte dans un format compatible avec celui des tableurs.

 

Application réflectancemètre

Utilisation de deux luminancemètres :

  • un instrument pour effectuer les mesures de luminance (qui ne nécessite pas un nivellement rigoureux)
  • un instrument à poste fixe nivelé pour la mesure automatique des éclairements par visée d’un panneau de réflectance étalonné.