Changement d’occupation et d’utilisation du sol / évaluation environnementale

Les changements d’occupation et d’utilisation du sol sont le reflet spatial de l’évolution des processus socio-environnementaux. Ils sont abordés à travers la mobilisation de l’information géographique numérique, et des méthodes et outils de la géomatique (cartographie interactive et dynamique, télédétection, analyse spatiale fondée sur les SIG, modélisation).

Ces changements sont étudiés à travers le suivi d’objets anthropiques, naturels ou environnementaux à différentes échelles spatiales, allant du micro (le quartier urbain, le tronçon de cours d’eau, le glissement de terrain), au méso (l’aire urbaine, la vallée, le secteur de plaine alluviale) jusqu’au macro (le système régional, le bassin versant de grand cours d’eau, etc.).

Une double perspective est développée pour étudier les relations entre systèmes anthropiques et systèmes naturels :

  • l’évaluation de la qualité de vie (échelle individuelle) ou de la qualité environnementale (échelle normative) en utilisant, en mettant au point, voire en testant des indicateurs de « qualité » ou de « suivi » environnementaux ;
  • la prospective territoriale, avec une vision réflexive sur les décisions et les réalisations.

Cartographie et dynamiques des formes urbaines multi-échelles (ANR COCLICO)


Programmes de recherche en cours

ANR Villes durables « Trame verte urbaine », ANR COSINUS FOSTER, ANR MN COCLICO, Projet BELSP VALI-URB, projet INTERREG Biomass-OUI / PLAN-EE et convention de partenariat CNRS-EDF « Redynamisation du Vieux-Rhin ».