A la découverte du Rhin - L’écologue, les pieds dans l’eau

Création de bioindicateurs fondés sur les macrophytes pour mesurer, qualifier et comprendre les dynamiques des cours d’eau

2013

Auteur : Michèle Trémolières. Réalisation A.C. Bronner. Strasbourg, octobre 2013.

Les macrophytes : bioindicateurs de la qualité des eaux, descripteurs du fonctionnement hydrologique d’un milieu aquatique

Les macrophytes sont des plantes aquatiques visibles à l’oeil nu, qui possèdent, comme les plantes des près ou des jardins, racines, tiges, feuilles, fleurs.

Les études fondées sur les macrophytes contribuent à la mesure de la qualité du milieu :

  • par l'inventaire des espèces, le taux de recouvrement, la biomasse (poids) ;
  • par l'identification des espèces sensibles à la qualité de l’eau et des sédiments, par leur présence, leur nombre (absence/prolifération).

"Un indicateur biologique ou bioindicateur est un organisme ou ensemble d’organismes qui par référence à des variables biochimiques, cytologiques, physiologiques, éthologiques ou écologiques permet de façon pratique et sûre de caractériser l’état d’un écosystème ou d’un écocomplexe
et de mettre en évidence aussi précocément que possible leurs modifications naturelles ou provoquées".

Contact : michele.tremolieres[at]unistra.fr

Poster réalisé pour la fête de la science 2013 (9-13 octobre 2013)